Devenir un génie de l’ennui

thierry Le 31.07.19

En ces temps empoisonnés par nos agitations frénétiques, rappelez-vous que des antidotes existent. L’ennui en est un, de choix. Il est même selon d’Ormesson « le tâtonnement du génie ». Vous le savez déjà, l’ennui ce n’est pas ne rien faire, ni se laisser aller à l’aquoibonisme. Mais savez-vous qu’il a le pouvoir de vous faire traverser une frontière, celle qui sépare les vieilles obligations dépassées des désirs profonds pas encore réalisés ? Le très délicat et efficace livre d’Emilie Devienne vous donne le mode d’emploi pour passer des unes aux autres : la loi des 3C. D’abord il s’agit de laisser l’ennui nous Connecter à nous-mêmes. Il est un signal que l’existence nous envoie pour nous dire que nous ne sommes pas là où nous devrions être. La vie nous attend, mais ailleurs. Si nous accueillons l’ennui, nous parvenons à entendre ce message que nous avons trop longtemps étouffé. L’étape suivante demande du courage, celui de Comprendre ce message. Saurons-nous accepter la perte de contrôle qu’implique l’ennui et embrasser le non-agir (au moins temporairement) pour réfléchir à là où nous pourrions être avec plus de bonheur ? Le pouvoir de l’ennui s’enclenche dans l’inconfort du vide et de l’inconnu. Enfin les gains sont à la hauteur des difficultés : dans une troisième étape, l’ennui active votre Créativité dont l’étymologie creatio signifie donner la vie. Il ne vous reste plus qu’à inventer la vie qui vous va. Disney est avec vous qui disait « si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire ». je vous souhaite une belle lecture et d’heureux tâtonnements.